Origines

En Afrique les Bantoues furent des tribus qui habitaient les zones centrales du littoral du continent africain. Il emigrèrent du Golf de Guinée en direction du sud, s’approchant du fleuve Cassai. Les premiers habitants d’Angola avaient comme langue le Khoisan. Les Bantoues restèrent dans les zones de l’actuel pays d’Angola. Ils se mélangèrent avec les indigènes (les Tchokwes). Il en suivit une jonction métallurgique entre les tribus encore connue aujourd’hui comme Lundas-Tchokwes par les Bakongos qui vivent au nord d’Angola.

Origem

En 1482 arriva sur les bord du fleuve Congo l’explorateur portugais Diogo Cão, à le frontière entre le Congo et Cabinda. A cette époque existait un royaume du Congo gouverné et contrôlé par Mani Congo au nord d’Angola, capital Mbanza. Les Portugais sont accueillis par le souverain Nzinga Nkuwu. A l’époque les relations étaient assez bonnes entre les deux parties (européennes et africaines).

Origem2

Un échange commercial se mit en place pour la vente de marchandises, d’armes de guerres puis d’esclaves. Les Portugais conquirent la confiance du roi congolais et

réussirent à le convertir au catholicisme. En 1491, les portugais donnèrent le nom de São Salvador au royaume congolais. Mais en 1507, Nzinga Nkuwu décède et est succédé par Mani Congo qui transforma complètement les relations réciproques. Les portugais intéressés par les mines d’or déclarèrent la guerre au nouveau roi. Durant le conflit, Mani Congo est tué.

Le royaume du Congo est conquis puis détruit, et disparaît complètement. La domination portugaise n’en resta pas là et s’étendit tout autour, conquérant ensuite d’autres peuples comme les Ngolas du royaume Ndongo dans les collines du fleuve Cuanza. Le nom Angola fut proclamé par les propres natifs avant l’arrivée des portugais en Afrique. A cette époque, la domination portugaise était forte. São Paulo de Assunção de Luanda est fondée, capitale d’Angola, principal point d’exportation d’esclaves noirs aux Amériques (Brésil, Cuba, et autres destinations).

Les habitants proches du fleuve Congo au nord d’Angola se métissèrent alors avec les européens. Il y avait une complicité des tribus africaine pour la vente de marchandises: vêtements, vins, armes etc… contre des esclaves.

mapA partir du 16ème siècle, 16 millions de noirs ont été comptés comme ayant été transportés comme esclave dans les navires négriers. Seulement 4 millions survécurent dans les embarcation aux Amériques. La majorité des noirs enlevés furent Bantous d’Angola.

La désertion de la population Angolaise s’est produite en masse au 17ème siècle. Le marché humain étant rare sur le littoral même d’Angola, les portugais capturèrent des membres des tribus Yorouba, descendants du Nigeria. Entre le Brésil et l’Angola existait une alliance de trafic humain. Tout ceci créa un mélange varié de culture, de langage. C’est en 1836 seulement qu’est interdit le commerce des esclaves en Angola.

Ongolo :

Image de prévisualisation YouTube

Vadiação Capoeira Antiga :

Image de prévisualisation YouTube

La lutte Ag’ya Danmye Ladja :

Image de prévisualisation YouTube

Film « Quilombo de Palmares » 

Image de prévisualisation YouTube

Film « De Galanga no Congo a Chico Rei em Ouro Preto »

Image de prévisualisation YouTube

Film « Ganga Zumba »

Image de prévisualisation YouTube