Candomblé

candomble1Le Candomblé est une des traditions de la culture africaine pratiquée au Brésil. Ces croyances ancestrales sont africaines. Les « Orixas » représentent les divinités africaines : Ogum (Dieux de la guerre), Oxum (déesse des rivières) etc…

Le Candomblé est un mélange d’animisme africain, et de catholicisme européen. A l’époque de l’esclavage, les noirs arrivant au Brésil continuèrent à pratiquer leurs propres rituels et croyances, parallèlement au portugais qui imposèrent leur évangélisation. Ils dissimulèrent alors leurs divinités derrière les images des saints catholiques.

Le Candomblé fut interdit par le gouvernement brésilien jusqu’en 1984. Actuellement, au Brésil, il y aurait plus de 3 millions de personnes se déclarant pratiquants du Candomblé. Baίa est l’état dans lequel le Candomblé s’est le plus développé. Dans d’autres endroits du monde se rencontrent des activités similaires au Candomblé : autres pays d’Amérique du Sud, îles de Caraïbe, Cuba, Jamaïque, Haïti etc..

Dans la pratique du Candomblé, les initiés entrent en transe grâce au son des Atabaques (tambours) et chants de prière, invoquant ainsi les divinités. Les Orixas sont reçus dans les corps des personnes. Chaque divinité a sa couleur, son parfum, ses objets et ses chants. La Capoeira est influencée et liée au mysticisme du Candomblé. Ceci est relaté par certaines personnes de la Capoeiragem.

Certains chants de la Capoeira ont une structure identique aux musiques du Candomblé. D’autres sont issus directement de celui-ci. Il n’est pas rare de voir un capoeiriste faire ou demander une bénédiction à son saint protecteur (ou Orixa). Il est aussi commun aux capoeiristes d’utiliser un collier de protection.

candomble2

Secured By miniOrange